CE FORUM EST EN FIN DE VIE. RENDEZ-VOUS SUR HTTP://WWW.LUMAV.ORG/FORUM

 Index du Forum


 
Site_Lumav
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 Bienvenue 
Bonjour Invité,

Ce forum a déménagé. Son nouvel emplacement est sur http://www.lumav.org/forum

A très bientôt !
:: "Vous êtes virée" ::

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum -> PARTIE PUBLIQUE -> Les jardins suspendus
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Aldanne
Initié/Sergent

Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2010
Messages: 188
Race: Humain
Féminin
Localisation: Sanctuaire Hedson - Vaisseau La Semillanque

MessagePosté le: Mar 10 Jan - 12:26 (2012)    Sujet du message: "Vous êtes virée" Répondre en citant

Des pas, des pas lourd de bottes d'armure lourde qui s'enchaînaient dans un long couloir fonctionnel. Pas après pas, cadencés à un rythme régulier, à peine plus rapide qu'un pas réglementaire.
Ils s'arrêtent. Un choc sur le battant d'un sas : on frappe à la porte.

- "Entrez".
La voix est rude, une voix de commandement. Le sas s'ouvre en crissant un peu sous l'effet des grains de sable qui ont réussi à franchir les répulseurs électrostatiques.


- "Lieutenant Haldanne Wingolth, à vos ordres mon commandant."

Le commandant ne répond pas. Il se contente d'un regard rapide avant de replonger dans ses documents. La tenue est impeccable, la position droite et ferme, le maintien franc. Il apprécie. Mais ce qu'il apprécie moins, en revanche, ce sont les rapports pour le moins divergents de cette capitaine et des autres membres du staff. Il n'est pas un jeune promu, loin de là, et son expérience lui crie à la gueule que ce dossier pue la corruption. On lui demande des comptes, et on en aura. Il a fallu choisir.

- "Vous êtes radiée."

L'instant de surprise est vite remplacé par un sourire en coin.

- »Radiée ? Voyez-vous ça.. Et puis quoi encore ? La sauce était trop salée ? Les légumes n'étaient pas assez frais ? Mes gars et moi venons de risquer notre peau pour ce ravitaillement et c'est tout ce que vous avez à dire ? Les deux compagnies ont le ventre plein d'autre chose que la même nutripâte rationnée depuis des semaines, ravitaillement ramené au bercail sous bonne escorte alors qu'on nous laissait crever dans ce trou à rats, et c'est moi que vous radiez ? Vous vous fichez de qui, bordel !

Haldanne a quiité sa position toute de rigueur militaire pour poser ses mains à plat sur le bureau de son supérieur. L'homme en face d'elle connait la furie de sa colère. La violence n'est pas un défaut dont elle est exonérée et quelques gars trop entreprenants avaient parfois eu à y goûter. Jamais sans raison cependant. A cet instant, un éclair dangereux brillait au fond des yeux de ma jeune officier.

Sans se départir de son calme, le commandant se leva, croisa les mains dans le dos et observa la jeune femme un instant. Elle aimait jouer avec le feu, toujours à la limite du tolérable, comme si elle courait après le temps. Certes efficace mais incontrôlable. Son dossier était un ramassis désordonné de hauts faits qui lui auraient valu plusieurs citations et peut-être même des médailles s'il n'était pas tout autant constellé d'actes d'insubordination, de suspicions de détournement de toutes sortes de matériel dont deux pleines bennes de matériel périmé trois mois plus tôt, plusieurs milliers de crédits au poids du métal... alors que l'inventaire révélait l'étrange apparition de deux palettes d'anti-paludéens dernière génération surgies de nulle part... en plein début de la saison dangereuse.

"Je peux vous proposer une issue honorable, mais j'hésite... Vous êtes la honte de ce régiment. Je ne vois pas un délit ou une infraction prévu au code militaire que vous n'ayez pas commis depuis le temps que vous êtes ici !"

Il se saisit d'un énorme barreau de chaise et l'alluma tout en jetant un regard aux véhicules tout-terrain qui rentraient de patrouille.

"La Lumière Aveugle : assez déjantés pour vous faire une place, assez rigoureux pour vous obliger à vous tenir à carreau. Ils n'ont pas les mêmes comptes à rendre que moi. Désolé lieutenant mais je n'ai pas le choix. Vous êtes virée... avec ma chaude recommandation officieuse pour leur service de recrutement et un mot pour l'un de leurs officiers que je connais personnellement. Et maintenant rompez, dégagez le plancher."
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 10 Jan - 12:26 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum -> PARTIE PUBLIQUE -> Les jardins suspendus Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com